Santé & Social

Depuis plus de 20 ans, ProCert réalise des audits et accompagne les institutions ou les entreprises des domaines de la santé et du social. Actuellement en Suisse, près de 150 directions de ces domaines font confiance à ProCert : partenaire privilégié à la fois pour leur certification et pour l’amélioration continue de leur système de management. Dans un contexte général d’évolutions accélérées, caractérisé par l’obligation de faire toujours plus et mieux sans moyens supplémentaires, ces directions ont bien compris qu’un management durable et efficient nécessite de se faire appuyer par une ressource externe.

Maintenir un haut niveau de qualité des prestations et anticiper les besoins du futur est un défi permanent. Et comme le dit le sage : «le chemin, c’est le but». Concrètement: dans ces domaines où la dimension humaine de l’organisation demeure essentielle, on observe que travailler ensemble à une culture partagée de la qualité permet de donner du sens et d’outiller le pilotage des institutions. De plus, être adossé à un standard international consensuel, centré sur l’amélioration continue des organisations et des prestations, réduit la résistance au changement.

Cette durabilité et ce succès de ProCert ne doivent rien au hasard:

  • Grâce à l’expérience terrain et à l’expertise de nos équipes d’auditeurs, nos auditrices et auditeurs peuvent prendre en compte les nombreux enjeux et défis que doivent assumer les hôpitaux, cliniques, établissements médico-sociaux, organisations de soins à domicile, institutions sociales, associations faitières et autres acteurs de ces deux domaines, qu’ils soient actifs au niveau public ou privé. Leurs constats sont ainsi ancrés dans le réel, leurs propositions réalistes et réalisables.

  • Les normes pour lesquelles ProCert est accrédité correspondent à la réalité des besoins. La version ISO 9001: 2015 est ainsi devenue la référence pour le domaine de la santé, au niveau international, en mettant l’accent sur les bonnes pratiques reconnues, via: l’analyse du contexte et des attentes des parties prenantes la gestion des risques et des opportunités les responsabilités du management la logique de l’amélioration continue l’allégement du formalisme documentaire et du jargon la subsidiarité par rapport aux autres contrôles déjà en place.

  • Dans le domaine du social, les autorités politiques et les faîtières telles qu'Insertion Suisse (http://www.arbeitsintegrationschweiz.ch/fr/accueil) ont opté pour des référentiels dérivés de la norme ISO 9001. On pense ici au passage du référentiel AOMAS:2010 vers In-Qualis:2019, ou aux critères CLASS pour les institutions sociales latines; des standards articulés avec eduQua pour les institutions offrant des prestations de formation continue.

  • Les feed-backs positifs de nos clients sur le déroulement des audits expliquent également notre réussite: les directions des organismes audités apprécient en particulier le tact et le fair-play de nos auditrices et auditeurs, leur impartialité et leur gestion de la confidentialité. Le processus conduisant à la certification est clairement balisé (exemple ISO 9001).

Processus d'audit

L’accompagnement de la direction débute par une «Phase I» permettant à la fois un état des lieux et des indications sur le chemin à parcourir jusqu’à l’audit de certification à proprement parler. Cette Phase I de pré-audit ou «audit à blanc» est très appréciée.

A toutes les étapes, notre but est d’apporter une plus-value, en particulier via des «recommandations» dont la direction a toute liberté de faire l’usage si pertinent. Lors de la certification, la «Phase II» permet une vérification rigoureuse de la conformité du système de management, en regard des critères ou «bonnes pratiques» du standard. Cependant, au-delà des éléments de base incontournables qui, s’ils ne sont pas présents, constituent une «non-conformité majeure», les «non conformités mineures» n’hypothèquent pas l’obtention du certificat ; elles appellent juste la mise en place d’un plan d’actions.

Statistiquement, grâce à cet accompagnement formatif, il y a plus de 95% de réussite à la certification dans ces domaines santé – social. Les deux audits annuels de suivi sont plus courts et visent à assurer que le système de management demeure de qualité. Mais ils permettent surtout de répondre aux questions ou aux besoins spécifiques de la direction auditée (ex. son souhait d’un «zoom» sur un secteur en phase de réorganisation), La re-certification après 3 ans impose de revisiter l’ensemble des processus, mais plus rapidement que la première fois (-20% du temps). 

Ainsi, tout en respectant le principe selon lequel une équipe d’audit change après deux cycles de trois ans au maximum, il s’établit une relation de proximité et de confiance, essentielle pour pouvoir aborder les enjeux opérationnels et stratégiques d’une direction.

Autres normes

De plus en plus de directions choisissent de compléter et de combiner leur certificat sur leur système de management (ex. ISO 9001:2015) avec une norme traitant d’un aspect particulier; permettant aussi des économies en temps et de coûts pour l’entreprise:

  • ISO 14001: c’est la norme qui est souvent visée pour le développement durable;
  • ISO 45001: c'est la norme prisée pour les mesures de santé et sécurité au travail qui sont également au cœur des préoccupations des institutions;
  • ISO 27001: la norme qui traite de la sécurisation des données et informations utilisées par les entreprises, à l’heure où les «datas» deviennent cruciales;

A ces normes communes à tout type d’organisation s’ajoutent des standards plus spécifiques souvent modulaires, exemples où des auditeurs et auditrices compétents peuvent intervenir:

  • QuaTheDA: pour les institutions prenant en charges des addictions;
  • ISO 13485: pour les dispositifs médicaux;
  • Et bien d'autres encore.

Autres services

ProCert propose également des formations continues sur mesure, pouvant contribuer au développement des compétences de vos cadres et de leurs équipes (ex. afin que tous les pilotes de processus maîtrisent la méthodologie et portent collectivement la culture d’amélioration continue voulue par la direction).

Enfin, des audits ponctuels peuvent permettre à une direction d’organisme d’éclairer ses réflexions:

  • Diagnostic sectoriel ou global sur son système de management;
  • Analyse de fonctionnement d’un service en crise;
  • Etude sur son positionnement concurrentiel (benchmarking);
  • Orientation vers l’excellence, etc.

Quels que soient vos objectifs, il vous est possible de demander via le lien suivant: https://www.procert.ch/fr/service/demande-doffre-37.html un rendez-vous avec l’un-e de nos spécialistes; un diaporama PowerPoint développant les informations ci-dessus, ou un devis estimatif gratuit: n’hésitez-pas !