News

Redevances BRC et mise en vigueur de la version 8

BRC augmente les redevances et la date de mise en vigueur est connue.

Le BRC a décidé d’augmenter ses redevances par certificat de GBP 300 à GBP 450 (Euro 510, CHF 610) pour tous les audits à partir du 1 août 2018, donc avant la mise en vigueur de la version 8.

De nouvelles prestations seront offertes à travers le portail du BRC, afin de mieux maitriser la filière agro-alimentaire. Les détails ne sont pas encore connus.

Les frais pour les modules supplémentaires ont tous été alignés à GBP 100 (Euro 115, CHF 135),  pour chacun de ces modules (ASDA, FSMA, etc.), à l'exception du module Food Safety Culture Excellence v2. Les frais ASDA ne sont pas encore définitivement confirmés.

La nouvelle version sera applicable pour tous les audits BRC à partir du 1 février 2019

(et pas à partir du 1 janvier 2019 comme annoncé dans la Newsletter).

Nouveautés avec BRC Food version 8

Standard en version draft disponible.

Le BRC Food est en cours de révision, avec la publication attendue de la version 8 pour août 2018. Cette nouvelle version sera applicable pour tous les audits BRC à partir de février 2019.

Vous pouvez consulter librement le standard en version draft. Vous pouvez le télécharger ici sous Informations par rapport à des standards.

Les principaux changements attendus sont résumés ci-dessous :

  • Introduction d’une nouvelle approche, «Food Safety Culture », dans le premier chapitre concernant le management et l’engagement de la direction, avec des exigences sur la mise en place d’une stratégie pour le développement et l’amélioration d’une culture d’entreprise dans la sécurité des produits alimentaires, avec par exemple un système de communication interne pour la remontée d’informations de l’opérationnel vers le management.
  • Revue  de certaines terminologies du système HACCP afin de se conformer aux différentes législations internationales, telle que le FSMA.
  • La revue des exigences sur le Food defense, avec une orientation vers l’analyse des risques (menaces) internes et externes
  • Une approche plus exigeante pour la maîtrise des activités et processus sous-traités, avec,par exemple,l’obligation d’une certification GFSI pour les sous-traitants.
  • Des exigences plus détaillées sur la surveillance de l’environnement de production de produits à risques, avec des détails  sur l’échantillonnage , la fréquence, les méthodes, les objectifs des analyses réalisées sur les germes pathogènes et d’altération.
  • Introduction du pet food dans le scope du BRC.
  • Regroupement des exigences actuelles sur les zones high risk et high care, qui restent à priori  inchangées, dans un seul nouveau chapitre, le chapitre 8.
  • L’actuel module volontaire « traded goods » fera partie entièrement du BRC Food, avec un nouveau chapitre 9.
  • La disparition de l’option 2 de l’audit non annoncé. Il y n’aura donc que deux options possibles (pas d’obligation), l’audit annoncé ou l’audit totalement non annoncé.

Comment procéder ?

Des séminaires interactifs seront proposés en automne 2018.

Programme d’intégrité est mise en œuvre par BRC

BRC réalise des audits de contrôle non annoncés et annoncés

Tous les dispositifs reconnus par la GFSI sont tenus de mettre en place des programmes d’intégrités pour assurer l’application correcte du dispositif.

BRC a mis en place des procédures spécifiques. Les clients certifiés BRC sont obligés d’accepter et de collaborer lors de ces audits. BRC vient de mettre en œuvre ce programme aussi auprès des clients BRC de ProCert.

Les sites certifiés BRC sont susceptibles d'avoir un audit annoncé ou un audit non annoncé de la part du BRC dans le cadre de leur programme d'intégrité.

L'objectif de ces audits d’un jour sur site est de vérifier que les sites respectent bien les exigences du BRC toute l'année, mais aussi de vérifier que le rapport émis par l'organisme certificateur correspond bien à la réalité du site. Ces audits sont réalisés par un auditeur du BRC, avec la présence souhaitée d'un représentant/auditeur de ProCert. 

BRC utilise plusieurs critères pour choisir un site :

  • réclamations
  • revue de la performance du certificateur et des auditeurs       
  • catégorie de produits avec des produits à risque comme les catégories 6, 7, 8, 10 et 11       
  • des sites avec 0 non-conformité ou des sites ayant régulièrement plus de 10 non-conformités ou un nombre excessif de non-conformités.

BRC décide s’ils vont conduire un audit annoncé ou non annoncé.

Les non-conformités éventuelles doivent être traitées par le client dans les 28 jours. Mais le certificat BRC ne sera pas revu. En cas de situations touchant la sécurité agro-alimentaire, BRC et ProCert décideront ensemble s’il faut suspendre le certificat et prévoir un nouvel audit.

Voici en bref les spécificités de ces types d’audit : 

Audit non annoncé

L'audit non annoncé est généralement réalisé dans une période de 3 mois après l'audit de certification. Il se peut que BRC annonce l’audit 48 h avant l’audit, mais ce n’est pas la règle.ProCert sera informé par BRC pour participer à un audit non annoncé. ProCert n’est pas autorisé à communiquer avec le site sélectionné par BRC ! Donc il se peut qu’un auditeur BRC se présente un jour à la porte d’un client ProCert en accompagnement d’un représentant ProCert !

Cet audit est planifié sur une journée en commençant par une inspection (3 à 4 heures) des locaux et lignes de fabrication, ensuite par une revue de l'HACCP, traçabilité, audits internes, fournisseurs, etc..

Audit annoncé

Le client et ProCert seront informés par BRC. La date proposée par BRC pour l’audit annoncé peut être repoussé de 7 jours au maximum. Un plan d’audit sera établi par BRC.  ProCert participera si possible à un audit annoncé. Ceci est souhaité par BRC.

Contact pour plus d'informations: Ismail SaadiMarie-Laure Pouteau